Archivo por meses: agosto 2014

Retour

Voilà, ça y est, on est rentrés.
Moïse a été le premier à lancer le bal des retours lundi aprem. A suivi le démontage de l’intérieur du chapiteau (lumières, agrès, câbles.. ).
tsirihaka-poulet

Le soir, on s’est retrouvés chez Elice & Tsirihaka pour manger un bout avant d’aller voir Oktobre (un autre spectacle français) qui jouait dans un théâtre contemporain, dans le cadre du même festival que nous : Ny Cirkus. Grande salle d’accueil d’un blanc immaculé, robes de soirées sur Louise et Katrien, “Champagne” (crémant dans des flûtes) offert à la sortie (par le théâtre). ‘Un autre standing !

seb-jojo-champagne

katrien-robe

Katrien, ravie et soulagée du succès de la première d’Oktobre, était bien décidée à fêter ça ! On a tous suivi Louise dans un tout petit bar muni d’un jukebox…

arrivee-bar
On devait bien être 25 personnes à débouler, aux trois quarts français.. (l’équipe d’Oktobre, l’équipe de Marcel et ses drôles de femmes qui jouaient également à Ny Cirkus, et nous)
Ça s’est terminé bien tard pour certains.. !

seb-louise-jukebox

Mardi, on démontait le chapiteau. Luc, qui n’était pas à Oktobre-et-sa-soirée-bar la veille, se marrait pas mal devant nos airs peu alertes !

luc-se-moque

Il faisait enfin beau sur Copenhague. Enfin vraiment beau. Sans trop de vent, sans menace de pluie..
beau-temps-velo

Et puis hier, mercredi, on est partit.
Le convoi est partit pour Amsterdam, conduit par Gautier et Pierrot & Angélique (venue rejoindre Pierrot pour passer quelques jours à Copenhague avec lui et Neen).
.. mea culpa, je vous les présente vraiment à la bourre..

.. mea culpa, je vous les présente vraiment à la bourre..

convoi-amsterdam

Nolwenn a développé une passion des cafés à Copenhague.. (il faut bien admettre que la plupart sont vraiment des endroits agréables.. )
Nolwenn a développé une passion des cafés à Copenhague.. (il faut bien admettre que la plupart sont vraiment des endroits agréables.. )

Jojo et SebA ont pris l’avion pour Brest.
Aurore, Victor, Luc, Seb W, Nolwenn, Elice, Tsirihaka, Lucho et moi avons pris l’avion pour Paris. Notre vol était à 15h25.
Comme il fallait rendre les appartements à 11h, on a attendus pas mal de temps du côté de Christianshavn (le quartier où on s’était donné rendez-vous pour rendre les clés de vélo à Nolwenn qui devait les rendre à Nina… )

… et puis dans l’aéroport de Copenhague (qui est une véritable galerie commerciale). Et puis on a décollé […] et puis on a atterri.

Dans la grisaille.

Elice et Tsirihaka ont pris le RER pour chez eux.
Luc, Aurore et Victor se sont dirigés vers Montparnasse direction Bretagne.
Nolwenn, Seb W, Lucho et moi, sommes allés vers les quais de la gare Roissy-CdG pour attendre nos trains.

nolwenn-gare-cafe
(mais dans les gares, à Paris, c’est un tout autre style de “cafés”….. )

Et puis notre train est arrivé, on a laissé Nolwenn attendre le sien.

Arrivés à Rennes, on s’est fait la réflexion que la France faisait un peu “pays pauvre” à côté de Copenhague !! Haha !
Là on s’est vraiment aperçu qu’on a vécu 10 jours dans les quartiers classes d’une capitale carrément luxueuse !!..

Sacrée aventure, encore, les amis ! Merci..

merci

Rendez-vous avec les aventures de Risque Zéro à Amsterdam. Avec Emilie et Barbara qui seront là cette fois, et qui ont de beaux projets pour le blog..

elissak-tsirihe
(Un jour, ma langue à fourché.. / Parenthèse-je-ne-sais-pas-où-caler-ce-dessin-alors-je-le-mets-à-la-fin)

C’était la dernière de Luc..

Sans rien dire, Luc a fait sa dernière de Risque Zéro, là, à 16h, à Copenhague. Beh oui, à Amsterdam, ce sera Vincent qui fera la régie son, Luc sera là pour le montage et le démontage mais pas au milieu. Alors oui, il verra peut-être bien encore une ou deux autres représentations, mais pas aux manettes, là haut, au-dessus de l’entrée public.. !
Aurore et Victor auront, eux aussi, vu le spectacle pour la dernière fois aujourd’hui..

Halala..

Luc, Aurore et Victor (dans la couverture)

Je suis arrivée un peu avant 15h au chapiteau, sans prendre la pluie (pas à l’aller du moins). Chacun bidouillait mollement, en attendant qu’il soit l’heure.

Stitched Panorama

On arrive trop tôt ici (midi, ndlr !), du coup on s’endort parce qu’on a rien d’autre à faire
Un autre inconvénient à ne pas être en campement. C’est vrai qu’il n’y a vraiment rien à faire aux abords du chap’ une fois que la musique est répétée, que l’entraînement à la bascule est terminé.. et puis il faut bien dire aussi que la fatigue commence à se lire sur les visages.

poupoune
mais la plus fatiguée de tous c’est Poupoune-la-Grenouille, pour qui cette session a été particulièrement rude…

La pluie s’est mise à tomber dix minutes avant l’entrée public, les gens se sont pressés contre la bâche du chapiteau, comme s’il y avait un rebord pour les protéger. Et quand il a été 16h, que les portes se sont ouvertes, ils sont tous entrés très vite !

Ça a encore été un très bon public (malgré les nombreuses sorties pipi – mais rien d’anormal pour un dimanche-16h), prompt à rire et à applaudir !
Comme l’a fait remarqué Aurore, ce qui était drôle, hier et aujourd’hui, c’est que les rires arrivaient en deux temps : d’abord les parents, puis ils expliquaient aux enfants (textes en anglais) qui riaient à leur tour !

COP_1919-web

COP_1821-web

Ce soir, la pluie a encore dispersé les envies en petits groupes éclatés. Certains sont allés au sauna de Christiania*, d’autres sont allés boire une bière en écoutant un concert dans ce même quartier, d’autres sont rentrés au chaud..
* Christiania c’est le quartier alternatif de Copenhague. Un endroit auto-géré dans une ambiance un peu babacool/punk, où la beuh pousse dans les jardinières, où la bière est toujours bio, où on a le droit ni de prendre des photos, ni de courir (et même à l’entrée de certains endroits, on trouve des panneaux “no kids” !), où la police municipale ne met jamais les pieds..
Ils appellent ça une zone libre mais il y a des interdictions partout !
Christiania est sur le chemin pour aller-venir au chapiteau, on s’y arrête assez régulièrement pour boire un coup.

COP_1838-web
ici, le drapeau Danois est un peu partout.. mais ‘rien de politique là-dedans, c’est juste le folklore..

COP_1833-web

Demain matin c’est off ; demain aprem, démontage de l’intérieur. Mardi on démonte le chap’. Mercredi on reprend l’avion.
‘Bientôt fini..

Stitched Panorama

Stitched Panorama

Le coup d’oeil de Seba

annonce-seb

 

sirene chapiteau webLa fameuse Petite Sirène de Copenhague ! A l’entrée du port, elle accueille les navires.. et veille sur notre chapiteau !

voilier web

chap crochet web Le chapiteau, sur le port industriel..

chap refshaleoen web
On peut venir en bateau-bus jusqu’au chap’.  C’est le n°992, on laisse les vélos devant, sur le petit pont. C’est 1,50 kr. Arrêt : Refshaleøen.

chapiteau rouge web
A côté de nous, il y a un gros chapiteau rouge. 4 mâts surmontés de drapeaux où il est écrit MAD. Il paraît que c’est le proprio du plus gros resto de Copenhague qui y organise un événement privé sur la gastronomie..

Stitched Panorama
Le petit chapiteau blanc, c’est la billetterie et le bar. De l’autre côté de l’eau, un café nous nargue : c’est un peu plus long qu’il n’y paraît pour y aller.. !

tsirihaka elice webTsirihaka filme Elice pendant son entraînement.

laszlo webEt voici Laszlo Mesdasmeszémessieurs, qui, après avoir passé quelques nuits glacées dans le semi, a repris l’avion hier.. See you in October in Amsterdam !

annonce-equipe

equipe-festivalUne sacrée équipe de sacrées nanas ! Katrien et Louise travaillent toute l’année sur l’organisation et la préparation du festival. Katrine (danoise) et Nina (française) vivent toutes les deux en France et sont venues prêter main forte le temps du festival.

victor-casque
Hier, Totor, muni de son casque anti-bruit, a vu Risque Zéro pour la première fois, en entier et sans broncher ! Ce qui a permis à Maman-Aurore de voir le spectacle jusqu’au bout ! Nickeeellll !

Aujourd’hui, 16h, c’est la dernière à Copenhague. Toutes les places sont déjà vendues !
Hier, il y a eu un article dans un journal du genre “Le Monde” sur Risque Zéro : 5/6 coeurs ! (“Si mon appareil photo avait fonctionné, on aurait eu 6/6 !” déconnait Séba !! Haha !)
Louise nous a fait une traduction hier de l’article, autour d’une bière ou deux.. mais j’ai un peu zappé – enfin dans les grandes lignes, la journaliste parle de “6 diables qui entraînent le public avec eux dans une énergie folle, en nous faisant oublier la notion de risque..“. Mais puisque vous insistez, je vous met la traduction Google, qui vaut son pesant de cacahuètes, comme d’habitude (héhé !) :

5 cœurs Risque Zéro en politique. Descendre à Refshaleøen et les voir aujourd’hui ou demain au plus. 16 dans la tente jaune. “C’est l’énergie légende de desperado et faute intrépide pour essayer limites deviennent« Risque Zéro »à voler … Difficile de ne pas être infecté par le diable legeånd que pour comme un éclair à travers la tente. Oubliez le risque et prendre la nouvelle vovesko sur! ”
Voici le texte original, pour les Danois : 5 hjerter til Risque Zéro i Politiken. Kom afsted til Refshaleøen og se dem i dag eller i morgen kl. 16 i det gule telt. “Det er den legende desperadoenergi og den uforfærdede lyst til at prøve grænser, der får ‘Risque Zéro’ op at flyve… Svært ikke at blive smittet af den fandenivoldske legeånd, der for som en hvirvelvind gennem teltet. Glem alt om risiko og tag de nye vovesko på!”

article presse

Hier à Copenhague..

victor-aurore

gautier-luc

extrait de la BD en question :

extrait-bd

La vie suit son cours, ici, à Copenhague.
Le matin, chacun bidouille comme il veut et à partir de 15h, les loustics vont travailler sous le chapiteau. Nous, avec Aurore et Victor, on se balade à travers la ville qui paraît immeeense sur le plan, mais tant que ça “en vrai”. (Enfin, il y a quand même un paquet de choses à voir et à faire !)

Risque Zéro jouait encore à 19h. Le public a dû venir et attendre sous une sacrée drache.. !!

pluie-velo
J’ai également pris la pluie+vent-de-face pour venir jusqu’au chapiteau………

Le spectacle s’est encore très bien passé avec, cette fois, une petite “intervention” de la caserne militaire-qui-est-juste-à-côté-et-qui-tire-un-coup-de-canon-de-temps-en-temps-à-la-tombée-du-jour..

blam

.. et l’intervention – beaucoup plus pacifiste – de Tsirihaka, qui avait troqué la caméra contre sa trompette pour le dernier numéro (“le voyage du roi”).

tsirihaka-trompette

Aujourd’hui et demain ça joue à 16h..

Un public en or !

Standing up hier soir, pour la première. Le public était là, à fond ! Chapiteau plein. Ils étaient beaux et forts, comme d’habitude.. !

100-objective

C’était pourtant pas gagné-gagné. 10min avant l’entrée public, c’était encore un joyeux foutoir plein la piste : Gautier était en coupole pour refaire le réglage de certains projos ; le couteau-fusée de Pin et Pon était tombé ; des affaires plein les gradins (“elles sont à qui ces chaussures de cow-boy avec le cirage ??!“) ; le micro pas vérifié pour le seximum… ‘Comme une atmosphère de rentrée des classes – ça faisait 3 mois qu’ils n’avaient pas joué le spectacle.
On a retardé l’entrée public de 5min. Il s’est mis à pleuvoir. 360 personnes sous la pluie. Le bazar. “CHECK POPOOO“. ‘Faut y aller les gars.
Ça les a motivés. Ils étaient complètement dispersés ; ils ont fusionné d’un seul coup ! PAF !

Bon, d’accord, d’accooord, y’a eu quelques petits pépins.. des couteaux qui ne se plantent pas, le plancher qui glisse, des anneaux qui tombent, l’appareil photo qui déconne, la reprise en anglais pas évidente… et surtout un nouveau canapé beaucoup trop dur pour les acros de Jojo.
Mais ça a marché graaave ! La connerie a pris le dessus sur l’effet “reprise-après-3-mois”, le public a suivi.. Bingo !

jojo-tasse

Et puis dans les gradins, il y avait quelques amis : Laszlo & Doris, venus des Pays-Bas (non, pas le Laszlo-de-Nolwenn, mais le Laszlo qui nous aide à organiser Risque Zéro à Amsterdam. C’est d’ailleurs entre autres pour ça qu’il est là depuis quelques jours.. ) ; Michiel & Andreas qui habitent Copenhague (Michiel était à l’école de cirque avec Lucho, à Rotterdam) ; Linnéa, Jens et Petter qui viennent de Suède et du Danemark (ils étaient à l’école de cirque avec Elice en Suède)… Elice qui profite de jouer si près de chez elle pour rameuter les copains du Nord  !

laszlo-et-doris

Et ce soir, on remet ça !!